realite-augmentee

 

Loin de nous toute idée de philosopher sur l’augmentabilité de la réalité, la partie augmentée dans l’espace écranique n’étant-elle pas au final moins réelle que la réalité elle-même et ainsi donc pourrait-on vraisemblablement parler de réalité augmentée si finalement tout est à priori faux et bourré de pixels ?

 

…Non, en fait il s’agit simplement de faire un petit récap sur comment on utilise la bien-nommée réalité augmenté dans les albums papier de MediaEntity :

Chaque album contient en grande partie des planches de BD destinées à une lecture classique, mais aussi un recueil de faux articles et autres documents annexes en fin d’ouvrage ainsi que sur les doubles de garde (ce superbe mot fait allusion à l’intérieur des couvertures cartonnées, face et dos). Ce sont ces pages-là qui proposent de la réalité augmentée (environ 10 pages par album). On les reconnait au petit symbole « ME » figurant dans leurs coins.

C’est à ce moment-là que les choses se corsent. Avec un smartphone ou une tablette, on peut filmer ces pages et voir apparaitre en superposition dans l’écran des contenus numériques supplémentaires. Ainsi, le téléphone d’un personnage dessiné sur une page peut tout d’un coup sembler allumé à travers l’écran de la tablette et proposer au lecteur de consulter les messages vocaux enregistrés.

Pour accéder à la réalité augmentée avec un smartphone ou une tablette, voici les différentes étapes :

  • il faut d’abord télécharger l’application gratuite Layar, qui permet de filmer les pages afin de générer des contenus numériques en superposition. Au tout début de chaque album, un flashcode vous y emmène. Mais vous pouvez aussi la télécharger directement depuis l’AppStore ou Google Play.
  • Ensuite il suffit de filmer avec cette application les pages marquées du symbole « ME » et de cliquer une fois sur l’écran pour que l’application scanne l’image et fasse apparaitre les contenus cachés. A ce moment-là, c’est assez cool : l’espace est envahit d’ondes bleues du futur, la folie !
  • Enfin les contenus numériques apparaissent à l’écran, en correspondance avec la page filmée.  Des boutons noirs et blancs permettent d’ouvrir des enveloppes, d’écouter des messages vocaux, de lire des vidéos, de télécharger des documents…

On en apprend davantage sur un personnage, on en découvre de nouveaux, certains mystères sont levés, d’autres viennent s’ajouter. C’est une autre forme de narration qui nourrit le récit global de MediaEntity et permet de jouer pleinement sur la confrontation entre le réel et le virtuel.

Pour les lecteurs qui ne disposent pas de smartphones ou de tablettes , il est quand même possible de profiter de ces contenus à partir du site – Voir l’article correspondant.

Vous voilà augmenté d’un savoir bien réel sur ce qu’est la réalité augmentée ! En vous souhaitant une bonne expérience de lecture.

 

>> Ils ont expérimenté la réalité augmentée du tome 1 de MediaEntity :   Actualitté  ,   Experience Transmedia

 

 

 

 

Leave a comment